Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 18:42

Un article atypique ... puisqu'il a été rédigé en dehors de nos classes ... Toutefois, cet article est toujours en rapport avec la langue française et la culture coréenne ...

 

Mon ami Kim Hyeong-jun et moi sommes heureux de vous présenter notre dernier livre édité à l'atelier des cahiers :

La porte des secrets

et autres contes libertins de Corée

 

En ouvrant sa couverture, vous entrerez dans l’intimité impudique de la Corée du XVIIIème siècle ...

 

 

La Porte des secrets et autres contes libertins

C’est un fait, les Français tournent, de plus en plus, leur regard vers la Corée. Ce petit pays d’Extrême-Orient, longtemps dissimulé entre la Chine et le Japon, est désormais connu pour le gigantisme de ses entreprises, tels les géants Samsung et Hyundai, mais aussi pour ses percées culturelles : sa cinématographie est à l’affiche des plus grands festivals et les tubes de la Kpop sont dans presque toutes les playlists des baladeurs MP3.

 

 

La Porte des secrets et autres contes libertins

Toutefois, la Corée est aussi bien autre chose. Et les contes libertins de La Porte des Secrets lèvent un voile sur l’étonnante impudeur d’une société  toujours marquée  par le confucianisme, cette morale ultra rigoureuse, où officiellement, toute débauche est fortement réprouvée. C’est donc, avec un plaisir non simulé que mon ami Kim Hyeong-jun et moi, nous vous présentons ces récits licencieux qui se racontaient dans les alcôves du dernier royaume de Corée.

 

La Porte des secrets et autres contes libertins

Nous avons rassemblé et traduit ces textes d’une manière tout à fait originale, car au lieu de les traduire mot à mot, Kim Hyeong-jun me les a simplement et patiemment racontés en français, comme un conteur à la veillée, renouant ainsi avec la vieille tradition de transmission par l’oral des contes populaires. Par la suite, je leur a donné une forme plus littéraire et pour ne pas agacer l’œil du lecteur par d’incessantes notes de bas de page sur  les aspects historiques, culturels et sociaux de ces narrations, j'ai intégré ces éléments dans mon récit. Ainsi, le lecteur, non versé dans la société coréenne, peut pleinement jouir de la finesse d’esprit, des non-dits et autres sous-entendus constamment en filigrane dans les textes originaux.

 

La Porte des secrets et autres contes libertins

Enfin, ces narrations sont émaillées de lavis de Marcela Dvořáková. Ces illustrations suggestives, inspirées des plus grands peintres érotiques coréens du XVIII° siècle, offrent au lecteur d’autres clefs pour transcender son imaginaire sur la sensualité coréenne.

 

Le site de l'éditeur propose des extraits à la lecture ...

La Porte des secrets et autres contes libertins

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Rodolphe - dans Patrimoine et Traditions
commenter cet article

Commentaires

Christine Régnier 10/01/2016 14:39

Bonjour,

C'est avec regret que je n'ai pas pu assister à la présentation de votre ouvrage à la librairie l'Olympique. Je suis arrivée en retard et je n'ai pas osé déranger les échanges de votre comité de lecture. Je ne peux donc pas apporter une réelle appréciation sur le contenu libertaire, libertin, et immoral de ces contes.
Bonne journée
Christine Régnier

En français s'il vous plaît 15/01/2016 15:14

Bonjour Christine,
Dommage de n'avoir pas poussé la porte ... il restait une ou deux chaises libres ... quant au contenu de ces histoires, vous pouvez les découvrir dans les pages du livre ... disponible dans toutes les bonnes librairies ...
Bien cordialement,
Rodolphe

Michel C 23/09/2015 02:30

Félicitations!

En français s'il vous plaît 23/09/2015 02:52

Merci Michel ...
C'est un livre où les situations sont vraiment cocasses et parfois surprenantes ... Nous avons pris beaucoup de plaisir à le faire.
Rodolphe

Lee Rony 22/09/2015 22:55

Un pan de la culture coréenne se révèle. Les morales les plus contraignantes ne peuvent étouffer les aspirations à plus de liberté. Et de liberté à libertinage il n'y a qu'un pas.
Voila une invitation à laquelle il est difficile de résister.

En français s'il vous plaît 23/09/2015 02:55

Effectivement, il y a vraiment peu d'ouvrages qui traitent du sujet ... en français .... et même en coréen ...
Je vous souhaite une belle journée ...
Rodolphe

sewprem 22/09/2015 15:00

Bonjour, Par hasard auriez vous les noms des plus grands peintres érotiques coréens du XVIII° siècle.
J'aimerai faire une comparaison avec ce qui les Ukiyoe.

En français s'il vous plaît 22/09/2015 16:23

Bonjour Sewprem,
Il s'agit de Kim Hong-do (김홍도, 金弘道) connu également sous son nom d’artiste Danwon (단원, 檀園). Ce peintre né en 1745 est célèbre car il est le premier à avoir représenté la vie quotidienne de ses contemporains dans ses peintures. Né treize ans plus tard, en 1758, Shin Yun-bok (신윤복, 申潤福), dont le pseudonyme était de Hyewon (혜원, 蕙園), est le second peintre important dans ce domaine. Il a été fortement influencé par Kim Hong-do.
En tapant leur nom sur votre moteur de recherche vous devriez trouver de nombreuses reproductions de ces artistes qui n'ont pas exécuté seulement des peintures érotiques.
Je vous souhaite une bonne recherche ...
Bien à vous,
Rodolphe

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -