Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 02:21

 Les relations entre la France et la Corée ne sont pas récentes. En effet, le 4 juin 1886, les deux pays ont signé un traité d’amitié qui a établi officiellement les relations diplomatiques entre elles. Encore maintenant, les relations d’amitié existent entre nos deux pays. Et nos deux présidents, Monsieur François Hollande et Madame Park Geun-hye, se sont promis de célébrer « L’Année France-Corée » de septembre 2015 à décembre 2016.

Le logo officiel de l'année Fance-Corée

Le logo officiel de l'année Fance-Corée

L’Année de la Corée en France a été inaugurée le 18 septembre 2015 et se terminera en août 2016. Quant à l’Année de la France en Corée, elle a commencé le 23 mars 2016 et s’achèvera en décembre 2016.

 

Cet événement, de grande envergure, intervient dans de nombreux domaines et sur une longue période pour célébrer le 130ème anniversaire de cette relation. La Corée et la France souhaitent de riches échanges diplomatiques et culturels entre nos deux pays avec une coopération robuste à l’avenir.

En haut, la représentation de Jongmyo Jeryak / En bas, le spectacle "L’Âge du Temps"
En haut, la représentation de Jongmyo Jeryak / En bas, le spectacle "L’Âge du Temps"

En haut, la représentation de Jongmyo Jeryak / En bas, le spectacle "L’Âge du Temps"

 Le 18 septembre 2015, l’année de la Corée en France a symboliquement commencé par l’illumination de la Tour Eiffel aux couleurs de la Corée, en musique et la présentation de Jongmyo Jeryak (représentation de l'art de cour royale) du Centre National de Gugak pour la première fois hors de Corée au Théâtre National de Chaillot.

 

De l’autre côté du globe, l’année de la France en Corée a été inaugurée par un spectacle de danse moderne intitulé « L’Âge du temps », une création de José Montalvo, avec les danseurs d’une compagnie de danse coréenne. D’autres cérémonies d’ouverture ont eu lieu en Corée jusqu’au 27 mars.

 

 Mais, nous nous demandions ce que la majorité des Coréens savaient de l’année France-Corée, parce qu’en fait, même nous, étudiantes du département de langue et de littérature françaises, nous ne connaissions pas grand-chose de « l’Année France-Corée ».

 

Donc, nous avons créé un questionnaire et enquêté pour savoir ce que les personnes connaissaient de cet événement.

Les statistiques graphiques de notre enquête
Les statistiques graphiques de notre enquête
Les statistiques graphiques de notre enquête

Les statistiques graphiques de notre enquête

 D'abord, nous avons enquêté grâce à ce questionnaire et aux SNS (réseaux sociaux) auprès de différentes générations de 20 à 50 ans.

 

Au total, 115 personnes ont participé à cette enquête. Les résultats annoncent que seulement 30 personnes connaissaient « L’Année France-Corée » sur 115 (26%) et 85 ne la connaissaient pas (74%).

 

Nous leur avons demandé s’ils avaient participé à aux premiers évènements événement de L'Année France-Corée et seulement 4 personnes y ont participé (3%). Bien que ce soit le 130ème anniversaire de cette relation, la majorité des Coréens ne le connaissaient pas et n'ont participé à aucun événement.

 

Nous avons demandé pourquoi et à notre surprise, 80 personnes ont répondu qu’elles ignoraient son existence (61%). Les autres réponses étaient « Je n'étais pas intéressé » ou « Je n'avais pas le temps, etc. ».

 

 Donc, nous avons recherché les causes de ce résultat et nous avons constaté que la plupart des événements ont eu lieu dans les grandes villes, c'est pourquoi les campagnes ne se sentent pas concernées. En plus, le public participant à ces événements est moindre dans ces espaces.

 

Que devons-nous faire pour que nos compatriotes s’intéressent à ces événements ?

A gauche, brochure de l'année la France en Corée / A droite, nous en faisons la promotionA gauche, brochure de l'année la France en Corée / A droite, nous en faisons la promotion

A gauche, brochure de l'année la France en Corée / A droite, nous en faisons la promotion

 D'abord, il faut présenter les événements dans les grandes villes mais aussi partout en province.

 

Ensuite, si on peut augmenter les échanges culturels internationaux grâce à l'année France-Corée, le gouvernement coréen devrait communiquer plus efficacement et activement sur ces événements.

Par exemple, il faut augmenter la publicité à la télévision et rendre les événements plus visibles pour attirer du monde. Aussi, les réseaux sociaux sont pratiques pour communiquer.

Alors, si les passionnés de la France font visuellement apparaître les informations des événements sur les réseaux sociaux, ça sera très efficace parce que la plupart des Coréens les utilisent beaucoup.

 

 Et puis, nous avons expliqué ce qu'il allait se passer durant l’année France-Corée en enquêtant auprès de coréens qui n'étaient pas au courant de cette année spéciale. Aussi, nous avons constaté qu’un petit nombre de personnes avaient appris l’existence de l’année France-Corée par le bouche-à-oreille.

 

Ainsi, tous les gens qui s'intéressent à la France font des efforts pour faire connaître l’Année France-Corée. « De petites pratiques ont des effets vigoureux » (Les petits ruisseaux font de grandes rivières).

 Comme nous l’avons dit plus haut, il y a les événements divers pour célébrer ce 130ème anniversaire qui s’étend sur près d’un an. Mais nous nous inquiétons aussi, car cet intérêt vis-à-vis des relations France-Corée porté par la majorité des Coréens risque de disparaître une fois que cette année sera passée.

 

 Alors, nous espérons pendant l'année France-Corée les choses suivantes : d’abord nous souhaitons que ces événements ne soient pas seulement transitoire et que nos deux pays forment des programmes qui attirent l’intérêt, sur du long terme, des Coréens vers la France (ou les relations entre nos deux pays).

 

 Ensuite, nous voulons qu’il ait aussi des programmes pour les enfants.

Par exemple, des étudiants de notre département de français ont fait, le 24 mars dernier, pour l'inauguration de la France en Corée, une animation contes dans les classes des primaires du lycée International Xavier à Séoul.

 

Journée d'animation contes au LIX
Journée d'animation contes au LIX
Journée d'animation contes au LIX
Journée d'animation contes au LIX
Journée d'animation contes au LIX
Journée d'animation contes au LIX

Journée d'animation contes au LIX

Mais, nous pourrions continuer ce genre d'action et faire de la cuisine française dans les écoles coréennes et on mangerait ensemble les plats que nous aurions préparés, et on ferait l’expérience de jeux de France, etc.

Nous leur présenterons ainsi la France à travers la cuisine française et quelques jeux traditionnels pour enfants. Nous pensons que grâce à ce genre de programme leur intérêt pour la France grandira.

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Jang Yun jung, Lee Hae in et Park Seung Hee - dans Air du temps
commenter cet article

Commentaires

Mélanie MARIE 21/04/2016 18:46

Bonjour, très bon article sur l'année France-Corée. Votre français est vraiment très bon. Je trouve cela dommage qu'il n'y ait pas beaucoup de publicité sur cet échange.
Chez moi, on met cet événement en avant, par exemple avec une semaine du cinéma coréen ou même la mise en avant de musicien coréen lors d'un festival de jazz (Jazz sous les pommiers).
De même à Paris, de nombreux musées mettent à l'honneur les artistes coréens.
Comme vous j'espère que cela continuera après cette année France-Corée car j'ai découvert de nouveaux artistes aussi bien peintres, designers que réalisateurs.
Bonne continuation pour votre blog!

Lee Hae in 04/05/2016 08:59

Bonjour Mélanie~
Je m'appelle Lee Hae in. Je vous remercie d'avoir lu notre article. Je connais un groupe de jazz, "Jazz sous les pommiers". Mais je suis curieuse de savoir quels autres musiciens coréens ou quels autres films il y a. Et, moi aussi je trouve cela dommage qu'il n'y ait pas beaucoup de publicité sur cet échange. Alors, nous faisons tous ces efforts pour promouvoir l'année France-Corée.
Bon courage!

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -