Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 21:50

"Photographie" est un mot composé de deux mots grecs anciens : Phos qui signifie la lumière et Graphos renvoie à l’idée d’écriture ou de dessin. Cela pourrait dire « un tableau dessiné par la lumière ». De nos jours, la photographie est très diversifiée et même indispensable dans notre quotidien, et de plus en plus de photographes doués apparaissent. Maintenant, nous vous présentons deux photographes coréens, qui ont construit leurs styles uniques.

Koo Bohnchang (via Han Jeong-hun)

Koo Bohnchang (via Han Jeong-hun)

LE PHOTOGRAPHE DU SENTIMENT CORÉEN

 

Koo Bohnchang, né en 1953 à Séoul, est photographe et professeur de photographie. Après ses études de sciences économiques, il avait un travail mais il l’a quitté et il est parti en Allemagne pour étudier la photographie. Ses œuvres minimalistes reflètent ses pensées profondes sur le monde. Cela a choqué le monde de la photographie coréenne habituée à un style de photographie traditionnel. Il a organisé beaucoup d’expositions en Corée, en France, au Japon, aux États-Unis, etc. Il est particulièrement bien connu pour capter des objets coréens traditionnels tels que la porcelaine blanche, des masques, des hanbok, etc.

quelques photographies de la série « La respiration (숨) »

quelques photographies de la série « La respiration (숨) »

Koo a fait de la photographie pendant 10 ans sous le sujet « La respiration (숨) ». Dans cette série, il parle de la respiration de la vie en représentant son père décédé, des feuilles sèches, des papillons et libellules naturalisées et d’autres créatures mortes. Ainsi, il nous montre le destin inévitable et la vacuité de l'existence.

quelques photographies de la série « La porcelaine blanche »

quelques photographies de la série « La porcelaine blanche »

La Corée a été privée de ses nombreuses porcelaines blanches à cause des deux grandes guerres contre le Japon (au XVIe siècle) et les techniques des céramistes ont presque disparu. Alors, Koo a eu envie de photographier des porcelaines coréennes partout et il a fait le tour du monde à la recherche des céramiques coréennes disséminées à travers le globe. Il tend à capter, non seulement, la beauté de la forme extérieure, mais aussi l’élégance et le sentiment coréen. Koo croit que ses photos peuvent être un moyen pour retrouver les trésors coréens dépossédés. Grâce à ces efforts, nous pouvons voir maintenant des porcelaines précieuses que nous n’avons jamais vues jusqu’à présent.

d'autres photographies de Koo
d'autres photographies de Koo
d'autres photographies de Koo

d'autres photographies de Koo

Chun Kyungwoo

Chun Kyungwoo

UN REPRÉSENTANT DE LA SENSIBILITÉ PICTURALE

 

Chun Kyungwoo est né en 1969 à Séoul. Après ses premières études de photographie en Corée, il est lui aussi parti pour l’Allemagne, où il a étudié beaucoup et il a travaillé pour ses projets d’art. Il s’est fait connaître par ses portraits réalisés dans un flou poétique. Il a ainsi fait beaucoup d’expositions privées et des performances en Corée mais aussi en Allemagne, en Hollande, en Suisse et dans d’autres pays. Ces œuvres sont maintenant classées au rang des photographies de réputations mondiales depuis la performance « Versus » réalisée à Times Square à New York. Certaines de ses photographies sont maintenant conservées au musée des beaux-arts de Houston, musée municipal de La Haye et dans d’autres musées importants. 

« Versus #7 », 66 x 90 cm

« Versus #7 », 66 x 90 cm

Ce n’est pas une peinture ni un écran arrêté. À travers ces scènes imprécises, ces photographies nous donnent l’impression d’êtres fantastiques et irréels. Dans le cliché ci-dessus, Chun réalise une image qui montre des mouvements délicats de deux femmes superposées par une très longue exposition de l’appareil. Cette façon de photographier rend possible la représentation de la sympathie humaine et de l’accumulation du temps. De plus, il semble dire que les humains imparfaits doivent vivre ensemble en s’appuyant les uns sur les autres. 

 la performance « Versus » à New York

la performance « Versus » à New York

Dans le prolongement de ce projet de photographie, il a réalisé la performance « Versus » à New York en 2011 : au milieu de Times Square, des citoyens anonymes s’étaient assis en s’enlaçant sur un long banc pendant 15 minutes. Mais, auparavant, ils ne s’étaient jamais vus les uns avec les autres. C’était une situation de communication naïve où des gens peuvent sentir réciproquement la température, l’odeur, le pouls et le souffle. Cette performance a également créé une interaction sensitive humaine et une communication artistique.

d'autres photographies de Chun
d'autres photographies de Chun
d'autres photographies de Chun

d'autres photographies de Chun

un entretien avec Chun

Finalement, nous avons eu le plaisir de vous présenter ces artistes inspirants. À travers cet article, nous souhaitons sensibiliser le public aux photographies et photographes coréens. Si vous êtes encore curieux, vous pouvez cliquer sur ces liens suivants : 

Koo bohnchang : http://www.bckoo.com/

Chun Kyungwoo : http://www.kyungwoochun.de/

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Soyoung Kim, Jieun Shin et Sumin Song - dans Célébrités
commenter cet article

Commentaires

Lee Rony 11/07/2016 10:45

Excellente idée de nous présenter ces artistes, une source d'inspiration pour qui s'essaie à la photographie, avec moins de talent.

émilie 06/06/2016 13:39

un travail d'art par excellence ! j'aime

Lee Hae in 08/06/2016 11:34

Bonjour, je m'appelle Lee Hae in.
Même si je n'ai pas écrit l'article ,je vous remercie de votre commentaire.

Merci beaucoup~ émilie :)

laurence 03/06/2016 10:37

Bravo,
J'ai bien aimé cet article qui traite de pratique artistique contemporaine. Ce n'est pas souvent le cas et il est très bien écrit.
Merci

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -