Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 16:37

 

Ces derniers temps, en Corée du Sud, grâce à l’augmentation du niveau de la qualité de vie et des revenus, les coréens s’intéressent de plus en plus à la composition et à l’origine de leur nourriture. Dans notre pays, la gestion et le contrôle des produits agricoles, d’élevage et maritimes sont minutieux et stricts, c’est pourquoi les coréens peuvent être certains que la nourriture qu’ils consomment est fiable.

 

C’est le «Service national de contrôle de qualité des produits agricoles» qui exécute ses tâches par la gestion de la sécurité et l’application du système de certification. Les buts principaux sont d’assurer une production et une distribution des produits agricoles sans danger. Pour atteindre ses objectifs, ce service vérifie le sol, l’eau d’irrigation, le matériel, etc. qui sont utilisés pour la production des produits agricoles et contrôle chaque étape (production, circulation, vente). De surcroît, il examine si la limite maximale des résidus de pesticides n’est pas dépassée. Sous le terme de «résidus de pesticides» sont sous-entendus les insecticides rémanents, les minéraux lourds, les moisissures, les toxines, les micro-organismes pathogènes, les antibiotiques, la radioactivité, etc. Ainsi, la vente de marchandises, dans lesquelles le taux de résidus de pesticides est dépassé, est bloquée. Tous les produits agricoles doivent obligatoirement passer ce processus de vérification avant d’être vendus aux consommateurs.

 

De plus, des systèmes différents de certifications sont appliqués, par exemple:  celui des produits agricoles respectueux de l’environnement, celui de GAP (un référentiel unique de bonnes pratiques agricoles) etc. Cela aide les consommateurs à se sentir encore plus calmes et, par conséquent, contribue à une vente encore plus importante. Ces systèmes de certifications ne sont pas, à la différence du contrôle de la sécurité, obligatoires. Si le producteur des produits agricoles a envie de passer la certification, il doit en faire la demande. Puis, le «Service national de contrôle de qualité des produits agricoles» prend une décision si la qualité de ses produits correspond aux normes. Dans le cas de la conformité, il accorde une marque de certification.

 

 

 

http://www.newsis.com/ar_detail/view.html?ar_id=NISX20150428_0013628809&cID=10401&pID=10400

http://www.newsis.com/ar_detail/view.html?ar_id=NISX20150428_0013628809&cID=10401&pID=10400

Quant aux produits d’élevage, le «Service de contrôle de sécurité et de certification des produits d’élevage» exécute ses tâches par l’application du système HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point). Ce système analyse les facteurs nuisibles qui peuvent influencer la sécurité des produits animaliers pendant l’élevage, l’abattage, le traitement, l’emballage et la distribution. Le but est de prévenir, d’éliminer les dangers et d’assurer la sécurité. Ce système est appliqué non seulement pour le boeuf, le porc, les volailles, mais aussi pour les oeufs, les produits laitiers, etc. En Corée du Sud, ce système a été introduit pour la première fois en 1997. Actuellement, son application est obligatoire pour les abattoirs. Vers 2018, les laiteries aussi devront commencer à utiliser obligatoirement ce système. De plus, il faut remarquer, que HACCP élargit peu à peu sa liste de produits qui doivent être vérifiés par ce système.

http://news.joins.com/article/6764315

http://news.joins.com/article/6764315

Pour les produits maritimes, le système est le même qu’avec les produits agricoles: on exécute la vérification de la sécurité pour contribuer à l’amélioration de la qualité des produits et pour que la production et la distribution soient sans danger. Le «Service national de contrôle de qualité des produits maritimes» détermine la présence du dépassement de la limite maximale des matières nuisibles (les métaux lourds, les antibiotiques, les bactéries qui causent des intoxications alimentaires, la radioactivité, etc.). La spécificité des produits maritimes est qu’ils pourrissent rapidement. Afin de ne pas distribuer des produits de mauvaise qualité, il est obligatoire de contrôler leur dangerosité en faisant des analyses de la pêche à l’expédition au marché. Finalement, grâce au système de production des produits maritimes, seuls les produits maritimes de bonne qualité, c’est-à-dire préalablement vérifiée, sont distribués.

http://www.sisabiz.com/biz/article/149194

http://www.sisabiz.com/biz/article/149194

Les systèmes obligatoires, qui sont l’«Indication d’origine» et le «Système de contrôle de la traçabilité», sont à appliquer dans ces trois cas. L’ouverture des importations a provoqué l’introduction dans le pays de beaucoup de produits étrangers agricoles, d’élevage et maritimes meilleurs marchés. En conséquence, les cas de circulations illégales augmentent. Les produits étrangers sont souvent vendus sous le masque de ceux d’origine. C’est pourquoi, en 1991 l’«Indication d’origine» a été introduite afin de protéger les fabricants et les consommateurs et d’établir l’ordre du commerce officiel.

http://ph.idomin.com/news/photo/200708/227400_177947_5713.jpg http://image.hankookilbo.com/i.aspx?Guid=2b6effcbb18745ab8c865ff4b96e335d&Month=20140622&size=640
http://ph.idomin.com/news/photo/200708/227400_177947_5713.jpg http://image.hankookilbo.com/i.aspx?Guid=2b6effcbb18745ab8c865ff4b96e335d&Month=20140622&size=640

http://ph.idomin.com/news/photo/200708/227400_177947_5713.jpg http://image.hankookilbo.com/i.aspx?Guid=2b6effcbb18745ab8c865ff4b96e335d&Month=20140622&size=640

Quant au «Système de contrôle de la traçabilité», il est appliqué dans le cas où il y a des problèmes de sécurité de tous ces produits ou d’autres difficultés. Ce système permet d’enregistrer et de gérer l’information à chaque étape de la fabrication à la vente, afin de rechercher les produits dangereux, de déterminer les causes et de prendre les mesures nécessaires.

 

Pour finir, il faut dire que grâce au contrôle de la sécurité et aux systèmes de certifications, nous pouvons voir les efforts de la Corée du Sud pour offrir une nourriture fiable au peuple.

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Darya Samusenka et Si-nae Kim - dans Air du temps
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -