Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 15:45

 

Cette année, en Corée du Sud, nous pouvons observer pour la première fois que le nombre des mariages est descendu à moins de 300 000 unions. D’après les données sur les tendances démographiques de septembre 2016 que L'Office National des Statistiques a présentées, 205 900 mariages ont été contractés depuis le début de l’année. Cela représente 6,5% de moins par rapport à l’année dernière (223 000 mariages pour la même période). De plus, selon ces statistiques, l’âge du premier mariage a reculé : en moyenne, les femmes se sont mariées à 30 ans et les hommes à 32,6 ans. C’est la première fois que l’âge du mariage pour les femmes a atteint la trentaine.

 

Nous pouvons nommer deux causes du recul de l’âge du mariage et de la baisse du nombre d’unions.

 

Tout d’abord, c’est le changement d’attitude envers le mariage. En ce moment, l’idée la plus répandue est que le mariage n’est plus nécessaire. La majorité des jeunes, qui vivent dans l’aisance financière, ne pensent plus que le mariage est quelque chose d’important. Ils se complaisent dans leur travail, se réjouissent de la vie en voyageant, en ayant des loisirs, etc. et, à leur avis, cela leur suffit pour être vraiment heureux. Les hommes évitent de se marier à cause du joug pesant sur eux. Sinon, ils devraient sans arrêt gagner de l’argent pour nourrir leur famille.

 

Cependant, cette tendance à fuir le mariage se développe surtout chez les femmes. Ces derniers temps, les femmes comme les hommes travaillent, mais l’idée, que ce sont surtout les femmes qui doivent s’occuper du ménage et de l’éducation des enfants, continue à persister. Mais, le système social ne possède pas suffisamment de structures d’accueil pour les enfants en bas-âge et celles-ci quand elles existent n’ont pas la confiance des parents. C’est pourquoi, il n’est pas facile pour les femmes coréennes de travailler et d’élever les enfants à la fois. Ainsi, elles ne sont pas intéressées par le mariage. Donc, nous pouvons voir que la première cause montre plutôt pourquoi les personnes ne veulent pas se marier.

http://previews.123rf.com/images/tigatelu/tigatelu1503/tigatelu150300022/37538177-Cartoon-multitasking-housewife-Stock-Photo.jpg

http://previews.123rf.com/images/tigatelu/tigatelu1503/tigatelu150300022/37538177-Cartoon-multitasking-housewife-Stock-Photo.jpg

Quant à la deuxième cause, il s’agit des personnes qui veulent se marier mais n’ont pas de possibilité en raison de certaines circonstances. En février 2016, le taux de chômage parmi la jeunesse a atteint son plus haut taux dans l’histoire de la Corée du Sud : 12.5%. Même si les jeunes réussissent avec des efforts à trouver un travail, 3 sur 5 obtiennent des CDD. Mais même s’ils ont un CDI, ils ne peuvent pas se charger des dépenses d’un mariage grandiose sans l’aide de leurs parents. De plus, les prix de l’immobilier ou les cautions de location sont trop hautes, ce qui provoque encore plus de difficultés. De surcroît, il ne faut pas oublier que les frais d’éducation aussi sont très importants.

 

Kim Yeong-ran, une chercheuse de l'institut du développement des femmes en Corée du Sud, a déclaré qu’à présent nous pouvons voir apparaître « la génération des 3, 5 et 7 renoncements»*. En général, il s’agit des jeunes qui ne font que se fréquenter et renoncent au  mariage et d’autres renoncent même à l’amour et aux relations amicales. La chercheuse est sûre, que les causes de tout cela sont les inquiétudes des jeunes sur l’embauche, les problèmes de logement, les difficultés de compatibilité du travail avec la famille, etc. Kim Yeong-ran croit qu’il faut entreprendre des mesures politiques considérables pour que les jeunes puissent penser au mariage sans peur.

http://img.etoday.co.kr/pto_db/2013/12/20131226103419_387072_500_408.jpg

http://img.etoday.co.kr/pto_db/2013/12/20131226103419_387072_500_408.jpg

*La génération des trois renoncements est une jeune génération qui abandonne l'amour, le mariage et la naissance d’un bébé à cause des difficultés d'embauche, des emplois instables, du prix de l’immobilier montant en flèche, de l’augmentation du coût de la vie suite à l’inflation etc.

 

Différents médias ont répandu cette expression dans la société et maintenant son utilisation est symbolique : elle montre le problème de la société coréenne contemporaine qu’il faut résoudre dans l’immédiat. De surcroît, nous avons pu voir apparaître d’autres expressions de ce type : «la génération des cinq renoncements» (amour, mariage, bébé, relations humaines, achat d’un  logement) et «la génération des 7 renoncements» (+ rêve et espoir).

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Darya Samusenka & Sinae Kim - dans Air du temps
commenter cet article

Commentaires

Lee Rony 08/01/2017 23:22

Bonjour.

Article passionnant, révélateur de l'état d'une société, des états d'esprits et des contraintes culturelles qui perdurent. En France il existe de nombreuses structures d'accueils des enfants, même s'il en manque, c'est un gros avantage pour permettre aux femmes de travailler. L'économie pèse trop lourdement sur une jeunesse qui voit un avenir difficile.

Antoine 07/01/2017 17:08

Très intéressant, Merci

Cliquez ici pour changer votre adresse ip 10/12/2016 23:27

Très intéressant en effet, finalement les causes sont les mêmes qu'en france sauf pour le deuxième point où nous sommes plutôt bien lotis en france.

mimi 09/12/2016 06:39

Bonjour,
Tres interessant cet article. Concernant le mariage, il est interessant de voir que le fait de se marier et ne pas avoir d'enfant par la suite ne semble pas du tout traverser l'esprit de la jeune generation. On sent bien qu'ils subissent encore une enorme pression de la societe et de la famille. Il en va de meme pour les ceremonies qui pourraient ne pas etre aussi grandioses si on laissait de cote les apparences et qu'on privilegiait plutot le bonheur du couple. Mais cela va changer, j'en suis sure. Je souhaite beaucoup de courage aux femmes coreennes surtout, qui ont encore un long chemin a parcourir pour obtenir l'egalite (tout comme les femmes francaises d'ailleurs). :)

Elodie 09/12/2016 04:06

Bonjour,
En voulant ouvrir le lien pour lire l'article sur les mariages, je me suis trompée et je me suis désabondonnée et je ne retrouve pas l'endroit pour s'abonner sur votre site. Pouvez vous remettre mon adresse email dans votre liste de diffusion svp? Merci
Par ailleurs, je félicite vos étudiants pour la qualité de leurs articles, leur sujet sont toujours très divertissant et me font découvrir toujours un peu plus la Corée, et surtout la rédaction de leur article est de qualité (bon français aussi bien au niveau de l'orthographe et que de la grammaire)! Ils écrivent bien mieux que la majorité des étudiants français!
Bonne continuation
Elodie de Nantes (France)

En français s'il vous plaît 09/12/2016 04:46

Bonjour Elodie,
je ne peux pas inscrire moi même les personnes qui nous suivent ... en revanche, je pense que vous pouvez vous réinscrire en cliquant sur le bandeau "suivre ce blog" ... Sinon, si vous avez une page Facebook ... les articles sont relayés sur une page qui est dédiée au blog ... Voilà le lien. :
https://www.facebook.com/enfrancaissilvousplait/

Pour la qualité du français, cela dépend des semestres ... mais il est vrai que je fais beaucoup de correction, et en classe, nous relisons tous ensemble chaque article avant qu'il soit publié ...

En tout cas, merci de nous suivre,

Rodolphe

E. Jessy 08/12/2016 09:08

Sinae, Darya, bonjour.

Le sujet de votre article est un sujet qui m'intéresse particulièrement, en tant que phénomène de société se retrouvant dans plusieurs pays, à différents stades.

Vous mentionnez divers aspects: poids financier pesant sur les hommes s'ils fondent une famille, manque de structure pour les enfants en bas âge, chômage... Vous dites aussi rapidement que les femmes doivent choisir entre le travail et l'éducation des enfants, et que certaines commencent à donner priorité à leur carrière.

C'est ce dernier point qui est pour moi le plus important, et est connecté aux autres ; c'est tout un modèle social qui est remis en cause. Plus précisement, je pense que le modèle social coréen rentre en conflit avec des valeurs incompatibles avec ce dernier, souvent importées de l'occident. Par exemple notamment, la mise au premier plan de nos désirs personnel (ne pas se marier pour rester libre, dans une société qui donne plus d'importance au groupe qu'à l'individu) et travailler en tant que femme (alors que ce n'est pas un rôle traditionnellement accepté). Le reste découle souvent de ça. C'est une confrontation entre deux mondes, et une période de changements rapides.

Et ces deux mondes, ce sont surtout des générations. Vous n'en parlez pas, mais en Corée, le poids de la famille sur les décisions des individus est fort. Comment les générations de vos parents vivent-ils ces changements de comportement chez les jeunes ? Et vous, que pensez-vous de ces changements ? Vous avez résumé la situation et cité des statistiques, mais vous n'avez pas donné votre opinion. Ce serait pourtant intéressant.

Sinae, tu es particulièrement concernée, en tant que jeune coréenne; et Darya, en tant qu'étrangère venant d'une culture différente, tu peux apporter une opinion fraiche sur un sujet aussi compliqué. Je suis curieux de savoir ce que vous avez à dire personnellement.

Bon courage dans votre travail !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -