Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 07:30

 Autrefois, les gens utilisaient un bol pour prendre leur repas. Aussi, on a commencé à fabriquer des bols en argile.
-photo: Marcela Meidinger
Mais ces bols se cassaient souvent et n'étaient pas étanche. Donc, nos aïeux se sont éfforcés de fabriquer des bols de meilleure qualité. Nos aïeux savaient que les bols les plus solides se faisaient grâce à une haute température.
-photo:http://imagesearch.naver.com/search.naver?where=idetail&rev=4&query=%B5%B5%C0%DA%B1%E2&from=image&ac=-1&sort=0&res_fr=0&res_to=0&merge=0&start=155&a=pho_l&f=tab&r=5&u=http%3A%2F%2Fphoto.naver.com%2Fview%2F2008030309492325223
 Ils ont développé ces fours spéciaux pour faire le céladon. La méthode de fabrication des bols est caractéristique et s'est développé au cours du temps. Le vase est cuit par de très haute température qui produit des cendres. Nos aïeux savaient que ces cendres pouvaient se transformer en glaçage naturel. Ce glaçage naturel est appelé le céladon vernis. Ce vernis renforce la solidité et la beauté de la céramique.
-photo: Marcela Meidinger
 Le céladon existe depuis 6000 ans. Le céladon est une caractéristique de l'artisanat Coréen. Mais le céladon symbolise aussi l'esprit tranquille. La couleur et les lignes sont belles. Les récipients en céladon sont fait en kaolin de qualité. Le céladon de la période Go-Ryeo a un mystérieux bleu et une ligne élégante, celui de la période Chosôn est en porcelaine blanche, elle est plus simple et plus chic. Ils appartiennent à notre glorieux héritage culturel.
-photo: Marcela Meidinger
-photo:http://kin.naver.com/detail/detail.php?d1id=13&dir_id=130602&eid=g0JmYJ+QKZDCJgxKEI7UuWjrfVIp6Cwi&qb=sO23wcO7wNo=&pid=fvGwewoQsCwssbruy20sss--023482&sid=SD4wDqYdPkgAAGq8tJk
Ces jours-ci, I-cheon est connu comme étant le lieu représentatif de la production de la céramique. En particulier, le quartier de San-dun Myôn est célèbre pour son village de porcelaine. Il y a environ 300 fours, parceque à I-Cheon, il y avait suffisamment de bois et de kaolin, et l'esprit des artisans potiers est réapparu et ils ont relancé la tradition de la céramique.
-photo:http://imagesearch.naver.com/search.naver?where=idetail&rev=4&query=%B5%B5%C0%DA%B1%E2&from=image&ac=-1&sort=0&res_fr=0&res_to=0&merge=0&start=155&a=pho_l&f=tab&r=5&u=http%3A%2F%2Fphoto.naver.com%2Fview%2F2008030309492325223
 Jusqu'à maintenant de superbes potiers continuent l'étude et la création de céramiques. Non seulement la céramique ornementale traditionnelle, mais aussi la céramique moderne d'usage quotidien. A I-Cheon, on exporte la céramique vers les pays étrangers, alors cet artisanat est un produit économique et culturel important pour notre pays.

 

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Ha-na, Soo-yeon - dans Patrimoine et Traditions
commenter cet article

Commentaires

lucile 28/08/2008 10:06

Je viens de l' école des Beaux Arts de Limoges, Ici, la tradition de la porcelaine tente de perdurer malgrès les nombreuses fermetures de manufactures renommées, telle que Haviland...Toujours est il que le Céladon coréen est très connu et apprécié ici. Si bien que nous avons beaucoup de correspondants coréens et sur 300élèves dans l' école, il y a environ 80 élèves coréens qui viennent pour étudier la porcelaine française... J' aime beaucoup ce que vous faites.

Rodolphe Meidinger 28/08/2008 11:53


Moi aussi je suis sous le charme de ces lignes vertes...

Rodolphe


Louise St-Pierre 30/05/2008 02:34

Merci de nous faire connaître ces beaux endroits à visiter!

hana 13/06/2008 02:37



Bonjour~^^
J'ai lu votre commentaire, Je suis vraiment contente. ^^
Venez souvent .

Au revoir



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -