Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 07:34


L'histoire de "Namsadangpae"
 Namsadang
est un mot qui désigne une troupe exclusivement masculine de chanteurs et de danseurs qui voyageait de villes en villes et qui jouaient les marchés au XVIII° siècle. Namsadangpae est la première troupe d'artistes en Corée. Ces troupes rassemblaient environ 40 à 50 personnes. Il y avait des artistes de tous les âges, des enfants comme des personnes agées. On appelait le responsable de cette troupe "Kokdouseu". Le Kokdouseu joue le rôle essentiel dans Namsadangpae. Il fait le projet des représentations. Il y avait du funambulisme, des chansons, des marionnettes et du cirque etc.

(http://blog.daum.net/chsong04270/15973402)

 Sadangpae
était d'autres troupes constituées seulement de femmes. Les Sadangpae vivaient également de la prostitution parce que l’argent gagné des spectacles ne permettait pas aux artistes de manger correctement et de trouver un endroit pour dormir. Les artistes avaient l'air de mendiants. Ensuite, ils ne pouvaient plus jouer quand il neigeait beaucoup, donc ils restaient dans un temple. C’est de là que vient le nom de ces troupes car le mot « sadang » veut dire temple en coréen.

  (http://blog.paran.com/phototrip/8653178)


"Bawoodeokyipae"

«Bawoodeokyi» était une femme qui dirigeait une troupe Namsadangpae dans la seconde moitié de l’époque Joseon (la dynastie des Yi). Même si une troupe Namsadangpae se composait seulement d'hommes, elle était assez bonne pour à la fois chanter et être funambule. Elle était la meilleure de son temps et assez forte pour enseigner son art même aux hommes. De plus Bawoodeokyi était fière de sa beauté. C’est ainsi qu’elle est devenue l‘unique femme ayant dirigé une troupe Namsadangpae. Elle était si extraordinaire qu’il existe une chanson sur elle :

 

« Si elle monte son sogo, l’argent apparait. Si elle monte sa jupe, l’argent apparait. »

*le sogo est un petit tambour monté sur un manche et à deux peaux.

Au cours de la reconstruction du palais royal "
Kyung-bok" à la fin du XVIII°, Bawoodeokyi remonte le moral des travailleurs et du peuple par sa représentation, alors grâce à elle, la construction s'est bien terminée. Le roi a donné à Bawoodeokyi une position de dignitaire en témoignage de sa reconnaissance. C'est une affaire sans précédent.

(http://blog.naver.com/fame7777/50046755263)

 

 

Les fêtes de Bawoodeokyi

Depuis lors, les descendants de Namsadangpae à Anseong (une ville de Gyunggi-do) ont perpétué la tradition de Namsadang. Parce que Anseong est le pays natal de Bawoodeokyi. Et les descendants développent des représentations de Namsadangpae. De nos jours, ils ont changé le nom de Bawoodeokyipae en "Anseong Namsadang Bawoodeokyi Pungmulpae".

 

Tous les ans, dans Anseong, "la fête de Bawoodeokyi" est organisée de la fin septembre au début d’octobre. C'est un des éléments les plus représentatifs de la culture coréenne. A ce moment-là, on peut voir des funambules, le pungmulnori*, du théâtre de masque et du théâtre de marionnettes etc. En outre, on peut faire l'expérience de l'ancien marché de l’époque Joseon.

 

*Pungmulnori (Samulnori) est une musique de danse folklorique exécutée au son de quatre instruments à percussion traditionnels.

 

Il existe aussi "La compétition du Pungmulnori" où environ 1500 personnes y assistent. Pendant toute la fête, il y a des compétitions et des événements de plus de 200 genres.

 

(http://blog.naver.com/inthesky232/110038400491)

"Namsadangpae" au cinéma
 

Le film "L'homme du roi" nous montre le théâtre de cour de l’époque Joseon au XVIII° siècle. Ce film a eu beaucoup de succés en 2006. Parmi les scènes, celles du funambulisme sont les plus populaires.

 

(http://blog.daum.net/breeze11/8471699)

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Bae Geun-hye, Kim Si-nae - dans Patrimoine et Traditions
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -