Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 07:30

 

 Comme nous l’avons déjà mentionné dans nos présentations, Geunhye, Songjeong et Mi sont allées à l’étranger cette année. Discutons en encore un peu. Nous allons vous raconter ce que nous avons vu et ressenti dans chacune des régions où nous sommes allées.
 

 
La première impression

 

ho2.jpg

 
 - Des paysages inhabituels
Geun-hye et Song-jeong sont allées en France. Song-jeong est arrivée en août, ce qu’elles ont ressenti en premier c’est le changement d'humidité. Parce qu'en Corée du sud, en été, il y a beaucoup plus d'humidité qu'en France. A Paris, il y avait beaucoup de touristes. Bien sûr, les rues étaient grouillantes de monde. Le paysage était romantique avec les anciennes bâtisses ; une ambiance vivante était partout. Par contre, il y avait une chose qui les a surprises, c'était la mauvaise odeur du métro parisien! Franchement, ce n'est vraiment pas sympa, mais elles s'en sont fichées. Pour elles, la France, c'est tout ce qui pouvait leur faire plaisir.
 

Mi00.jpg

- Le ciel bleu
Mi dit que sa première impression de Nouvelle Zélande a été le ciel clair, un soleil chaud, une atmosphère de détente, etc. Quand Mi est sortie de l'aéroport, elle se souvient du ciel bleu, du calme, et d’une large route. A ce moment-là, la Corée était en plein hiver à l’opposé de la Nouvelle Zélande qui était déjà au cœur de l’été. Si l’on compare la Nouvelle Zélande et la Corée, on constate très vite qu’il n’y a pas beaucoup de personnes en Nouvelle Zélande. Excepté généralement dans le centre -ville d'Auckland, il y a vraiment peu de gens. C’est une des raisons pour lesquelles Mi a aimé la Nouvelle Zélande.
 


Nos voyages
 

 

ho1.jpg

 

 Nous avons eu chacune des expériences différentes. Geun-hye a visité plusieurs régions en France et en Europe. Pourtant ce qui l’a le plus émue, c’était la tour Eiffel. Elle en a presque perdu la parole. En revanche, comme elle a visité la France toute seule, elle voulait se faire des amis dans chaque endroit. Heureusement, après presque chaque nouvelle connaissance, ses nouveaux amis l‘ont invité chez eux. Parmi eux, il y a eu des français, des italiennes et des belges. C'est pourquoi elle a pu visiter beaucoup de régions malgré son budget plutôt restreint. Elle a réussi à voyager un peu partout grâce à eux. 

 

 ssong.jpg

 

 Song-jeong a aussi visité quelques régions de France : elle est allée à Paris, à Nice, à Besançon, et à Strasbourg. Son meilleur souvenir est sans aucun doute le  «Chantier international de jeunes» de Val-Suzon dans la région de Dijon. Là-bas, elle était vraiment contente de goûter aux plats typiques français et elle aimait bien discuter  avec les habitants. En plus, grâce à ses amis qu’elle s’est faite et qui étaient aussi des bénévoles, elle a pu perfectionner sa langue française.

 

 

 

  MI

 

 Après avoir terminé ses cours d’anglais, Mi a projeté de partir en voyage dans une île du sud avec une amie japonaise. Cette île du sud est fameuse pour ses paysages naturels donc il y a toujours beaucoup de touristes. Ce voyage a duré environ 10 jours. Ça a été le meilleur moment de son voyage, et elle ne l’oubliera jamais. Au cours de ce voyage, elle a fait plusieurs activités : du ski, du snowboard, un voyage touristique en train pour aller au parc Arthur pass, de l'équitation, de l'escalade sur un glacier... Elle a surtout aimé faire du snowboard. C’était la première fois qu’elle en faisait mais ce qu’elle a beaucoup aimé, c’était de faire du snowboard dans des paysages incroyables.
 


 
Les difficultés d'un voyage à l’étranger pour les jeunes femmes coréennes
 
 En restant là-bas, nous avons été contentes et nous nous sommes beaucoup amusées mais il y avait des choses un peu difficiles. Nous sommes des femmes et nous venons d'un tout petit pays oriental. Tous les étrangers ne sont pas comme ça, mais nous nous sommes parfois senties insultées par leurs attitudes ou leurs tons méprisants. Le plus difficile est de parler dans une langue étrangère. Nous ne parlions pas bien, et de temps en temps, les étrangers se sont moqués de nous. La vie dans un pays étranger est insolite et amusant mais nous avons regretté notre pays. Avant tout, nos amis et nos parents nous ont manqué.
 Nous avons vécu bien des péripéties et nous avons appris des choses importantes en vivant à l’étranger. Les étrangers sont libres de penser et ils sont plus compréhensifs et plus attentionnés. A l'inverse les coréens pensent tous de la même manière et donc ne sont pas attentifs aux autres personnes. Bizarrement, toutes les trois, nous avons eu la même idée : Nous avons pensé que les français et les néo-zélandais ont des vies aisées et qu’ils jouissent de leur vies.
 Nos destinations et l’époque de nos voyages ont été différents mais nous avons appris plusieurs choses lorsque nous sommes revenues. Les étrangers sont différents mais nous avons pu communiquer et avoir des conversations avec eux. Nous pensons maintenant que la vie, qu’elle soit brève ou non, doit être remplie d'expériences enrichissantes. Notre vie est une émission en direct!
 
 

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Woo Song-Jeong, Bae Geun-Hye, Hwang-Bo Mi - dans Campus
commenter cet article

Commentaires

Marina 05/10/2011 09:51



Lire votre article m'a fait sourire. J'ai moi aussi été "étrangère" en voyageant dans d'autres pays et c'est vraiment une expérience enrichissante. C'est vrai qu'à Paris, les gens sont toujours
pressés et froids, ils n'accordent pas beaucoup de temps aux touristes. Enfin, moi, au contraire, avec des amies, nous nous promenions au Louvre et avons croisé des Coréens. Ils étaient très
sympathiques et nous avons gardé contacte avec eux.


J'espère que vous reviendrez en France et q'uon aura l'occasion de se rencontrer.



Hye-ji 07/10/2011 11:06



Bonjour, marina.  C'est hye-ji. Moi aussi, j'ai voyagé en france ces dernières vacances d'été.


J'ai beaucoup appris et j'ai vu beaucoup de choses voyage.


Si l'occasion se présente, je voyagerai encore en France.


Quand j'irai en France, j'espère te rencontrer.



ClaireV 11/12/2010 22:55



Très interessant cet article sur le point de vue des coréenes parties en voyage en la France. J'ai bien aimé le petit résumé de la fin sur la difficulté de communication avec les
autres...c'est dommage à dire mais je pense que dans beaucoup de pays, les gens sont impatients et ne prennent pas assez de temps pour comprendre les étrangers...


J'espère quand-même que vous ferez d'autres voyages et que vous partagerez votre experience !



Bae Geun-hye 14/12/2010 07:50



Vous êtes très gentile^^ C'est dommage que je n'avais pas rencontré vous en France haha. Dans beaucoup de pays, il y avait quelques gens ne sont pas très impatients pour les étrangers, mais de
temps en temps on rencontre des autres gens qui sont gentiles! C'est sympa comme des personnes. Et c'est la raison que nous pouvons continuer le voyage en d'autre endroit. Merci votre
commentaire^^ j'éspère que nous rencontrons dans d'autres article!



Alphonsine 11/10/2010 16:13



Ce qui me surprend, dans cet article, c'est la vision qu'ont ces jeunes femmes coréennes des étrangers.  En effet, dans ce texte, les "étrangers" semblent
tous les mêmes, partout et particulièrement dans leur propre pays:  Les français ne sont pas français en France, ils sont étrangers, même chose pour les néo-zélandais en Nouvelle-Zélande. Et
ces jeunes filles ne semblent pas se voir en étrangères dans ces pays, pourtant bien loin de la Corée.


 


Ah!  On n'a plus les étrangers qu'on avait!



Geun-hye, Mi, Song-jung 15/10/2010 04:36



Merci de votre commentaire. Nous avons discuté entre nous de notre façon de voir les "étrangers". Vous avez raison un "étranger" est une personne qui arrive dans un pays. Mais ce que nous voulons
exprimer ce sont nos sentiments quand nous étions là-bas! Oui les coréens sont des étrangers models! 


Merci de commenter nos articles.



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -