Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 07:16

 

 박완서

 박완서


 

Pak Wanseo (박완서) est une romancière coréenne. Elle est née en 1931 dans la province de Gyeonggi-do dans la ville de Gaepung (경기도 개풍). Elle a passé toute son enfance avec ses grands-parents. Elle est entrée à l'université de Séoul en 1950 après être sortie du lycée. Mais elle a dû arrêter ses études universitaires parce que la guerre a éclaté. Elle était femme au foyer après son marriage en 1953. Elle a débuté comme romancière en participant, en 1970, à un concours. Ses romans traitent de la guerre de 6.25 (la guerre entre la Corée du Nord et du Sud est appelée comme ça car le conflit a commencé le 25 juin 1950), le problème de la division de notre pays, celui des femmes oppressées, et le matérialisme. Son œuvre est riche, on peut citer les ouvrages suivant qui sont bien connus des coréens : l’arbre nu (나목), Mimang (미망), les piquets de ma mère (엄마의 말뚝), Tu rêves encore? (그대 아직도 꿈꾸있는가?), l’année stérile de ville (도시의 흉년) etc.

Elle est morte d'un cancer en 2011 22 janvier.

   

 1. Les piquets de ma mère 

 

pak wanseo

 http://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature-etrangere/les-piquets-de-ma-mere

 

Une jeune mère a déménagé de la campagne vers Séoul avec son petit frère et ses sœurs. En 1945, après la libération de l’occupation japonaise, le frère entre comme volontaires, dans l’armée populaire de la Corée du Nord lorsque celle-ci occupait Séoul lors de la guerre appelé 6.25. Ce frère, qui était pour elle un héros depuis son enfance, meurt dans cette guerre. Park Wan Seo écrit à propos de cette période où les lois martiales étaient très malveillantes. Cette œuvre raconte la  mort du jeune homme, la peine de sa famille et la souffrance.

 

2. La maison de cet homme

  park wan seo3http://blog.naver.com/eternal_s_?Redirect=Log&logNo=130104180401

 

C’est le quinzième roman de cette auteure, où l'héroïne subit le temps, la souffrance et l’adversité. D’abord, la protagoniste visite un village où son premier amour habitait. Cet homme est un parent de la lignée maternelle de la protagoniste. Ces deux personnes tombent amoureuses l’une de l’autre. Mais elle doit gagner suffisamment d’argent pour sa famille parce que sa famille est très pauvre.

Ce livre est plein d'émotions.

 

3 . Qui a mangé toutes ces persicaires? (fleurs sauvages répandues en Chine et en Corée)

  park wan seo1http://blog.naver.com/eunice1209 Redirect=Log&logNo=150102378462

 

C’est une œuvre autobiographique qui décrit la vie de l’auteure de l’enfance jusqu’à son mariage et sa vie d’écrivain. Dans ce roman, elle exprime la tristesse de l’ époque impérialiste et de la guerre de Corée.

 

4. L’année stérile de la ville (도시의 흉년)

 

 

park wan seo4 http://blog.naver.com/dokken0109?Redirect=Log&logNo=120103958106  

 

Le roman "l’année stérile de la ville" a pour thème la famille durant l'époque de l'impérialisme japonais, au milieu du XIXe siècle.

L’héroïne du roman est une femme qui s’appelle Soo-yeon. Elle est étudiante et se montre critique envers sa famile car celle-ci est très anormale. Ses grands-parents ont des préjugés vieillots, sa mère très matérialiste attribue de l'importance aux biens temporels, son père est un incapable, sa soeur aînée a un esprit terre-à-terre, et son frère, son faux jumeaux, a une attitude dépendante de sa mère. Mais en plus, Soo-yeon connaît aussi son lot de malheur.

Mais, c’est seulement à la fin du roman, que Soo-yeon s'efforce de résoudre les problèmes de toute sa famille.

Ce roman reflète l'image d'une société désorganisée et dépeint la situation d’une famille épuisée, mais ce roman représente  aussi l'amour de la famille.

 

5. Mimang 미망 (未忘)

 

park wan seo2

http://blog.naver.com/tlsfk1135?Redirect=Log&logNo=60122268785

 

Mimang est un long roman qui a été publié en 1990. Ce roman est un roman sur la famille qui traite de la vie d’un riche commerçant à la fin de l’ère Joseon.

Le lieu de ce roman est le même que celui du lieu de naissance de l’auteure . Alors, ce roman décrit d'une manière réaliste les vêtements, les plats, l’étiquette de l’époque Joseon ...

Ce roman couvre cinq générations: la première génération parle du père de Jeon cheo-man, le héro central. La deuxième génération raconte l’histoire du héro et de sa femme. La famille du héro prospère et Jeon cheo-man devient un riche commerçant. La troisième génération parle de ses deux fils aînés et de sa femme. Ces personnes sombrent dans le découragement des malheurs de ce temps là. Tae-im, la petite fille du héro, est le personnage central de la quatrième génération. Elle monte une entreprise avec son mari en utilisant l'argent de son grand-père. Elle amène de l'eau au moulin aux armées indépendantistes qui se défendent vaillamment contre l'armée japonaise. à Man-ju (만주) une ville au Nord de la Corée, actuellement en Chine.  La cinquième génération porte sur l’histoire des enfants de Tai-im. L’affaire de cette famille fait finalement faillite. Mais ils ont l'esprit commerçant. Alors, cette dernière partie présente la famille de Tae-im qui reprend le commerce.

Ce roman utilise un mode de représentation réaliste (mode de vie, langage vulgaire et le dialecte de Nord) et présente la vaillance et la volonté de notre peuple pendant la guerre du 25.06.1950

 

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Kim woon-suk, Kim hyun-a, Kim nam-gyu - dans Célébrités
commenter cet article

Commentaires

Lee Rony 23/05/2011 16:07



Avec un peu de chance je trouverai un de ces livres à la médiathèque, sinon je suggérerais qu'elle en fasse l'acquisition.



Kim woon-suk 28/05/2011 10:28


Bonjour~ Je m'appelle Kim woon-suk. Les livres de park wan seo sont très bons. tu dois absolument les lire! Merci~


Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -