Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 12:11

Les chansons traditionnelles des enfants en Corée reflètent le milieu de vie et l’émotion des enfants quand ces chansons ont été faites. Ces comptines sont presque toutes à trois ou quatre temps. Et en plus, il existe une multitude de thèmes pour ces chansons. Elles renferment des leçons qui sont en rapport avec le jeu, la vie, la protection de la nature, le patriotisme, l’amour filial, la fraternité, le respect pour les aînés. En plus, ces comptines comportent une beauté linguistique parce qu’elles expriment des mots aux sonorités joyeuses. Il y a quelques chansons traditionnelles d’enfants que l’on chante beaucoup encore maintenant.

 

1. Les berceuses.

Les berceuses coréennes sont chantées à n’importe quelle heure et en tout lieu. Les personnes qui bercent leur bébé les chantent en témoignant leur affection pour leurs enfants. Elles expriment un souhait si bien que le bébé s’endort en paix.

«Bonne nuit, mon bébé»

Bonne nuit mon bébé, Bonne nuit mon bébé.

Ne pleure pas, le coq, la poule

N'aboye pas, petit chien.

Bonne nuit mon bébé, dors paisiblement.

Deviens le sujet loyal pour ton pays,

Deviens le fils dévoué à tes parents.

Le coucou de la colline de derrière

Le coucou de la colline de devant

Chante doucement puisque mon bébé dort.

Mon petit bébé, mon gentil bébé

Bonne nuit mon bébé, bonne nuit mon bébé.

«Bonne nuit, mon bébé»

2. La chanson des crapauds.

Des enfants chantent cette chanson en jouant avec de la terre. Les enfants posent une main sur le sol. Puis, ils la recouvrent de terre qu'ils empilent jusqu'à en faire une petite colline. Ensuite, ils frappent ce tas de terre pour la rendre compacte. Enfin, les enfants retirent leur main avec précaution pour ne pas casser la motte qui est la maison du crapaud.

 

«Le crapaud»

Crapaud crapaud, je te donne la vieille maison

Donne-moi la maison récemment construite.

Crapaud crapaud, viens m’apporter de l’eau

Je vais te construire une maison.

Crapaud crapaud, l’incendie s’est déclaré dans ta maison,

Viens avec une brosse.

 

La maison du crapaud
La maison du crapaudLa maison du crapaud

La maison du crapaud

«Le crapaud»

3. Une chanson sur la nourriture

La chanson décrit une femme qui est en train de se maquiller pour son mariage. En plus, elle dépeint l'In-jeol-mi (une sorte de tteok : un gâteau de riz), que l’on déguste agréablement et le chonggak kimchi (un kimchi de radis). En fait, pendant ce mariage, la femme est représentée par le gâteau de riz et l’homme par le kimchi.

 

«L'In-jeol-mi et le Chonggak kimchi »

In-jeol-mi, mi s’est mariée

Elle s’est maquillée avec de la farine de haricots rouges et de la farine de soja.

Elle s’assoie sur un plateau rouge.

Allez allez allez allez dans la gorge ssok~!*

Le chonggak kimchi prend une femme.

Il se baigne dans de l’eau rouge de piment.

Il s'assoie sur la branche d’un arbre.

Allez allez allez allez dans la gorge ssok~!

* ssok est une onomatopée de déglutition

 

En fait, ce qu'il y a d'amusant dans cette chanson, c'est que le chonggak kimchi prend une femme qui ressemble à un homme. Donc au final, l'in-jeol-mi et le chonggak kimchi sont comme un couple d’hommes.

 

In-jeol-mi et chonggak kimchi
In-jeol-mi et chonggak kimchi

In-jeol-mi et chonggak kimchi

« In-jeol-mi et le Chonggak kimchi »

4. La chanson du saut à la corde.

3 enfants : 2 tournent la corde et le 3° saute. Ceux qui tournent la corde chantent la chanson et le sauteur exécute les mouvements qui lui sont demandés.

 

«petit garçon»

① Les deux personnes commencent à tourner la corde. Et l'autre personne entre dans la corde et commence à sauter.

② Quand les tourneurs chantent «petit garçon, petit garçon, retourne-toi.»

Le sauteur en sautant fait volte-face.

③ Quand les tourneurs chantent «petit garçon, petit garçon, saute à cloche pied», il lève un pied et saute à cloche pied.

④ Quand les tourneurs  chantent «petit garçon, petit garçon, touche la terre»,

il s'accroupit et touche la terre en sautant.

⑤ Quand les tourneurs chantent «petit garçon, petit garçon, bat des mains»,

il frappe des mains en sautant.

⑥ Quand les tourneurs chantent «petit garçon, petit garçon, pousse un hourra»,

il crie hourra en sautant.

⑦ Quand les tourneurs chantent «petit garçon, petit garçon, au revoir»,

il quitte le jeu.

*Si l’enfant qui saute est pris par la corde, il doit sortir. C’est la règle du jeu.

 

la saut à la corde.

Jusque dans les années 90, les enfants jouaient avec leurs amis dans des rues ou dans des terrains de jeux. Mais aujourd’hui, ce n’est plus comme cela. Les enfants préfèrent regarder la TV, ou jouer avec leur smart-phone, et aux jeux d’ordinateur. Alors maintenant, il est difficile de voir des enfants qui jouent dans des rues ou des terrains de jeux. Nous espérons que nous pourrons voir encore beaucoup d’enfants qui jouent joyeusement en chantant des chansons traditionnelles d’enfants avec leurs amis.

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : So-min, Hyeon-jeong
commenter cet article

Commentaires

Arnaud 16/05/2013 15:24

Article très intéressant. Merci.

Arnaud

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -