Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 21:28

 

 

En Corée, il y a beaucoup de montagnes. Depuis longtemps, les hommes ont appris à utiliser les plantes qui y poussent. Ils les consomment et les utilisent aussi comme médicaments. Dans cet article, nous vous présentons six aliments diététiques de la montagne : l’okapi (오가피), le chik (칡), le ginseng (삼), le bokbunja (복분자), le gorosoe (고로쇠), l’omija (오미자).

 

 

L'Okapi

 

 

Tout d'abord, on va vous parler de l'okapi. C'est l'écorce d'un arbre qui s'appelle Durep Namu (두릅나무) (Aralia elata).

L'okapi

L'okapi

L'okapi a un goût amer et piquant. Les Coréens l'utilisent pour les bouillons en particulier dans le samgyetang (삼계탕). C'est une recette de poulet cuisiné avec du ginseng et d'autres ingrédients. On utilise aussi l'okapi dans la médecine traditionnelle coréenne. Il a un effet positif sur la fatigue, la tension artérielle et l'immunité. On peut aussi en faire des décoctions.

 

 

Le Chik

 

 

En deuxième, nous vous présentons le chik (Pueraria lobata), il est une sorte d'arbre dont on utilise la tige et la racine.

Le chik

Le chik

Dans le passé, on mangeait du chik pendant les périodes difficiles où il y avait des pénuries de céréales. Mais on utilise principalement cette plante comme remède en décoctions. Elle est bonne pour la santé et permet de faire baisser la fièvre. Aujourd'hui, elle est aussi connue pour ses effets en traitement de l'acné.

Des décoctions de chik et d’okapiDes décoctions de chik et d’okapi

Des décoctions de chik et d’okapi

Comment faire des décoctions de chik et d’okapi. :

D'abord, on prépare 5 grammes de chik ou d’okapi coupés en petits morceaux. Ensuite, on met le chik ou l’okapi dans une casserole d’eau que l’on fait bouillir à feu doux durant 20 minutes. On peut boire la décoction avec du miel ou du sucre.

 

 

 

Le ginseng sauvage

 

 

Il existe 3 types de ginseng dont deux sont sauvages : le ginseng sauvage et le ginseng sauvage de camphre. Ces deux plantes poussent en montagne.

 

- Le ginseng sauvage est connu depuis longtemps comme étant un élixir mystérieux. On ne peut pas le cultiver. Il est bon contre le diabète, l’anémie et il est excellent pour le foie. Il peut aussi réguler la tension artérielle et prévenir le cancer. Cependant les futures mères doivent faire attention, car en médecine traditionnelle, cette plante sauvage est considérée comme "chaude", ce qui n’est pas bon pour les femmes enceintes.

Le ginseng sauvage

Le ginseng sauvage

- Le ginseng sauvage de camphre que l’on pourrait confondre avec le ginseng sauvage, n’a pas la même racine. On cultive la semence de ce ginseng dans la montagne. Il a un effet anticancéreux et il prévient du vieillissement de la peau. Il peut aussi réchauffer le corps. Dans la médecine traditionnelle coréenne, on distingue les corps chauds et les corps froids. Quand une personne est considérée comme chaude, le médecin prescrit un remède pour abaisser la température. Au contraire, quand le corps est froid, il donne un médicament pour élever la température corporelle.

 

 

Le Bokbounja

 

 

Le Bokbounja est une autre plante sauvage des montagnes : c’est la mûre coréenne. Elle pousse aux pieds des montagnes. On en fait une liqueur douce et sucrée. Le fruit est bon pour les reins et les poumons. Le Bokbounja améliore la vue et purifie le sang. Il prévient aussi la chute des cheveux.

Le Bokbounja Le Bokbounja

Le Bokbounja

 

 

Le Gorosoe

 

 

Le gorosoe est un type d’érable dont les feuilles sont fourchues. En automne, celles-ci prennent une magnifique couleur jaune. On le trouve dans toute la Corée, et surtout à plus de 800 mètres d’altitude. En hiver, l’arbre perd son eau et au printemps, il se remplit. Alors, on collecte sa sève de février à avril. On en tire un sirop d’érable. Il est légèrement sucré et contient beaucoup de calcium et de magnésium.

Le Gorosoe

Le Gorosoe

 

 

L'Omija

 

 

L’Omija est un fruit rouge qui offre cinq goûts distinctifs lorsqu’on le consomme : sucré, légèrement amer, un peu salé, un petit peu piquant et enfin, et surtout, acide. Grâce à ses principes actifs (schizandrine, gomisine, citrale, acide malique et acide citrique), il est très bénéfique pour la santé. Il agit sur le cœur, les poumons et améliore l’immunité. On peut aussi le déguster en infusion.

l’Omija
l’Omijal’Omija

l’Omija

Voilà, nous vous avons présenté des aliments diététiques des montagnes. Nous espérons que nous vous avons intéressés et que vous avez obtenu dans cet article des renseignements utiles. Profitez de vos balades dans les belles montagnes coréennes pour chercher ces plantes et ces fruits.

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : Lee So-Min, Jeong Inah, Choi Yonggi - dans Gastronomie
commenter cet article

Commentaires

Céline 05/08/2014 12:53

Le choix des photos est adéquat, d'ailleurs tout au long de votre blog, c'est un plaisir de l'explorer

Fabrice 18/08/2013 06:11

Bonjour et merci.
Votre site est très intéressant et le français excellent. Je suis de passage en Corée et j'y ai trouvé des informations pertinentes.
Merci encore.

En français s'il vous plaît 18/08/2013 07:19

Bonjour Fabrice,

je suis ravi que notre blog ait pu vous servir lors de votre voyage.
Merci aussi pour vos encouragements.

Nous reprendrons le fil de nos articles en septembre avec la rentrée universitaire.

Rodolphe

Arnaud 26/04/2013 08:07

Bonjour,

Merci pour ces informations et bravo pour le travail ! Je croyais le Bokbunja à base de framboise.

Arnaud

so-min 01/05/2013 07:27

Bonjour Arnaud!je suis So-min:>
oui,moi aussi,je trouve que le bokbunja et la framboise se ressemblent.
Les framboises sont aussi largement répandues aux Etats-Unis,en Corée, en Chine.
Et le bokbunja est très sucré. Comment est le goût des framboises?
Je suis curieuse parce que je n'en ai jamais goûté.
Je vous remercie de votre commentaire.A bientôt sur notre blog !

Nathalie 24/04/2013 17:18

bonjour,
merci pour tout ces renseignements ! lors de mon voyage en Janvier dernier, après une dizaine de jours d'alimentation coréenne, je sentais un changement du côté "bien être"....et pourtant le Makolli coulait à flot et les repas se comptaient 4 à 5 par jour... avec de temps en temps des petits encas ! hahahahahahah
et je me sentais bien ! A mon retour en France il fallait se réhabituer à une cuisine plus riche, et côté calories j'ai tous repris !!! hahahahaah
difficile de trouver ces produits en France !
merci pour vos articles
à bientôt

so-min 01/05/2013 07:35

http://atelier.de.francais.over-blog.com/article-20298312.html

so-min 01/05/2013 07:20

Bonjour Nathalie:) merci d’avoir lu notre article!
Je m'appelle So-min.
Je suis contente que vous ayez ressenti du bien-être grâce à l’alimentation coréenne.
Oui,le Makeolli est sucré et bon!
Quand vous reviendrez en Corée,je vous recommande de le boire avec une galette qui s'appelle pa-jeon.

C’est délicieux:D
J‘espère que le Makeolli sera vendu un jour aussi en France.
Au revoir!!

Adryen 24/04/2013 17:10

Petite question doit-on obligatoirement utiliser de la farine de riz pour faire des tteok au lieu de farine de riz gluant ?
http://www.koreanhomecooking.org/2008/04/ttuk-bbok-kki.html

Si je n'ai que de la farine de riz gluant cela donnera quoi ?

Merci les MasterChef coréens :-)

A bientôt,

Adryen

Ina 01/05/2013 08:08

Bonjour, Adryen.    Quand on fait des tteok, nous utilisons obligatoirement de la farine de riz.    Parce que si vous faites les tteoks avec de la farine de riz gluant, vous n'obtiendrez pas des tteok assez "solides", alors ils ne conviendront pas pour faire le Tteok Bok Kki...        Au revoir :)        Ina

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -