Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sous ce titre un peu ronflant, se cache notre expérience et nos réflexions, celles de Marcela   (http://atelierdecriture.over-blog.fr/ ) et les miennes dans la conduite de blogs en classe de langue.

 

Un Blog en classe de FLE ? Pour quoi faire ?

 

Il y a quelques années, lorsque Jean François un collègue, prof de FLE comme nous, au Nord du Mexique, nous a présenté son blog (alors que nous étions néophyte en la matière). Nous avons tout de suite été séduits. Il avait créé un blog dans le but de communiquer avec ses étudiants : il y mettait toutes sortes d’informations qu’il voulait leur faire passer, mais également des devoirs à rendre et des liens vers des sites proposant des activités et des exercices en rapport avec les sujets qu’il abordait en cours (articles de presses, exercices de grammaire, de phonétique etc.). Son blog était une véritable passerelle d’informations. Les étudiants consultaient les pages que Jean François mettait en ligne, pouvaient communiquer avec lui via son courriel, ou à travers les commentaires du blog. Bref, un outil formidable.

 

Très vite, il nous est apparu qu’un blog pouvait s’ouvrir à d’autres horizons. Alors que pour Jean François, c’était un moyen moderne de communication entre lui et les apprenants, nous, nous y avons aussi vu un moyen qui permet à l’étudiant de devenir acteur de ses apprentissages. C’est également un outil de valorisation de ses productions, un outil de communication orienté non plus seulement vers l’espace classe (et bien trop souvent vers le professeur), mais vers le monde entier. Mettre une page en ligne c’est la mettre potentiellement à la portée de millions d’internautes. Et pour peu que l’on autorise les commentaires des visiteurs, on peut s’attendre à voir le monde réagir à ce qui a été écrit. L’apprentissage du français comme langue de communication prend alors tout son sens. En effet, pour de nombreux apprenants qui vivent loin des zones francophones, l’utilisation de la langue française en dehors de l’espace classe demeure un évènement rare. L’idéal est toujours de pouvoir voyager et de séjourner en milieu francophone. Ce n’est pas toujours aisé, et bien souvent couteux. Les apprenants peuvent aussi côtoyer les communautés francophones de leurs pays, ils peuvent participer aux activités et manifestations francophones que les Centres Culturels et les Alliances Françaises développent. Le blog est simplement une corde supplémentaire à l’arc des médias permettant l’utilisation du français. A la différence qu’un blog est un média de masse qui permet de nombreuses interactions en temps réel avec ses visiteurs.

 

La mise en valeur de productions écrites est également phénoménale. Nous avons l’habitude de créer des panneaux d’affichage pour exposer différents travaux comme des poèmes, des romans-photos, et d’autres projets. L’exposition de productions, si elle est bien faite et esthétique, rajoute de la valeur à ces travaux et agit de manière significative sur la motivation des apprenants. La mise en ligne de ces productions ouvre indéniablement la porte vers un public plus large.

 

Les apprenants valorisent très fortement ce qu’on appelle les nouvelles technologies de communication et d’information et qu’un bon nombre d’entre eux manie l’outil informatique avec compétence et intérêt.

 

Autre détail qui en fait n’en est pas un, faire participer des apprenants à un blog, c’est également les familiariser avec le vocabulaire francophone du monde des ordinateurs et de la navigation sur la toile.

 

Quoi faire ?

 

Animer un blog, c’est en quelque sorte animer un site web. Nous pensons que pour cela fonctionne bien, c'est-à-dire pour qu’il y ait une interactivité effective, il faut que les sujets, les thèmes abordés soient d’une part portés par les apprenants, qu’ils correspondent à leurs envies de créer, d’exposer et/ou de partager. Et d’autre part, il faut que ces mêmes sujets et thèmes suscitent un intérêt auprès des internautes. Il existe des milliers de blogs, en quoi le notre sera-t-il différent ? Qu’apportera-t-il de nouveau ?

 

En résumé, voilà nos objectifs :

 

Ces objectifs concernent surtout la motivation des étudiants ainsi que leur capacité à s’exprimer et à communiquer en français, nous pouvons les énoncer comme suit :

 

Pour les objectifs liés à la motivation :

 

- Permettre à chaque étudiant de travailler en fonction de son niveau en français.

- Utiliser les médias de communication les plus modernes pour valoriser les apprentissages.

- Centrer les productions écrites et orales sur la qualité et montrer à chaque étudiant qu’il est capable de faire des productions suffisamment présentables pour être affiché sur une scène publique et internationale.

- Faire de la participation au blog, un travail suffisamment important et valorisant, pour que chaque étudiant ait envie  de l’inscrire dans son portfolio. 

 

Pour les objectifs liés à la communication :

 

- Permettre à chaque étudiant d’interagir avec le monde francophone à travers les réponses aux commentaires que les internautes écrivent en réaction des articles des étudiants.

- Permettre l’entre aide linguistique au sein de petits groupes d’étudiants lors de la rédaction des articles.

- Créer des liens privilégiés entre chaque étudiant et leur enseignant. Faire que l’enseignant soit avant tout un partenaire une personne ressource. 

 

Pour les objectifs linguistiques :

 

- Apprendre à rédiger des textes concis et clairs et de natures différentes (descriptions de lieux, présentations de personnages, recettes de cuisine etc…)

- Apprendre à s’auto-corriger et relever des fautes.

- Taper des textes en français en utilisant le clavier français.

- S’orienter sur la toile, via les moteurs de recherche francophone.

- Se familiariser avec le vocabulaire francophone propre à l’informatique.

 

Comment faire ?

 

Techniquement, ouvrir un blog n’est pas plus difficile que créer une adresse de courriel. Et dans la plupart des cas, c’est gratuit au moins pour les fonctions de bases, ce qui pour est amplement suffisant. Chaque éditeur de blogs en ligne (.Mac, Lycos, Yahoo, Blogger, Gandi, Skyblog, Slaceblog, Overblog …) a ses propres règles et propose des fonctionnalités et des mises en page particulières. Le mieux est de s’en rendre compte par soi même, de visiter des blogs, d’en créer, de les tester et de choisir celui qui vous semble le plus pratique. Il existe même des blogs sur les blogs, qui donnent de nombreuses astuces de mise en page et de fonctionnement. Nous y avons trouvé de bons conseils pour y ajouter quelques gadgets, et pour insérer des extraits musicaux. Sinon, les éditeurs de blogs proposent des FAQ (Foires Aux Questions) où l’on trouve réponse à tout ou presque.

 

Matériellement, il est plus aisé de lancer un blog et d’expliquer son fonctionnement lorsque l’on dispose d’au moins un ordinateur dans la classe où l’on enseigne. L’utilisation d’un projecteur accroît considérablement le confort de tous et simplifie la transmission d’informations parfois complexe pour une bonne utilisation des outils de gestion du blog.

 

Une fois que le blog est créé, l’ensemble des éléments d’ouverture (nom et adresse du blog, nom et code d’accès, adresse courriel) doit être partagé entre tous les membres du groupe qui vont y travailler. Cela induit un rapport de confiance entre toutes les personnes qui participent à la création du site. Chacun doit se familiariser avec le fonctionnement du blog, comment y entrer, comment écrire un texte, y insérer une image. En un mot, plus le blog offre de facilité d’utilisation, plus il sera accessible aux étudiants.

 

Pour permettre cette familiarisation, je procède par étape. Tout d’abord, en début de semestre, je leur présente rapidement le blog, les articles précédemment publiés. Puis je fais travailler les étudiants en groupe sur de simples présentations souvent les présentations sont en trois parties :

 

- Les données personnelles comme le nom, l’âge, etc.

- Leurs goûts, ce qu’ils aiment et n’aiment pas.

- Leur projet ou les raisons pour les quelles ils étudient le français. 

 

Nous fixons une date de publication avant laquelle les étudiants doivent produire leur texte et une photo de leur groupe. Le texte doit impérativement être corrigé avant la date de publication. Le jour J, chaque groupe doit avoir leur texte et leur photo sur un fichier. En classe, les étudiants à tour de rôle vont à l’ordinateur, copient et collent leur texte, intègrent leur photo. Grâce à la projection sur le grand écran de la classe, tous les étudiants suivent le fonctionnement du blog. Nous faisons une relecture de chacun des textes, afin d’y apporter une ultime correction.

 

Par la suite, nous constituons d’autres groupes, établissons un échéancier. Les groupes choisissent eux-mêmes les sujets dont ils veulent parler.

 

Les règles que l’on fixe sont les suivantes : 

 

- Ne pas apporter de modifications dans les éléments de mise en page générale du blog sans l’accord de la classe.

- Publier le jour prévu, ce qui sous entend que les articles sont terminés sans fautes majeures d’expression et de cohésion. Les étudiants doivent donc me soumettre leurs textes au moins 48 heures avant le jour J. Ils peuvent venir me voir dans mon bureau ou j’assure des permanences très régulières ou communiquer avec moi par email.

- Ne pas publier sans l’accord du reste de la classe. Nous procédons toujours à une lecture collective corrective avant publication. A ce sujet, il est important que les étudiants repèrent la fonction « brouillon » qui permet de stocker les projets en chantier ou d’écrire un article dans la mémoire du blog sans pour autant qu’il soit publié (fonction utile pour apporter modifications de mise en page et corrections avant parution). 

- Référencer les photos et les vidéos.

- Ne pas utiliser de traducteur automatique, ni de copier/collé d’articles existants.

- Répondre aux commentaires reçus.

Pour ces réponses, nous fonctionnons comme pour les articles. Nous faisons une lecture en classe des commentaires, procédons à un brainstorming pour des éléments de réponses, et décidons de la personne qui va y répondre. L’étudiant en question rédige une réponse qu’il me soumet à correction avant de l’écrire sur le blog. Lorsque nos visiteurs animent eux-mêmes un blog, j’incite très fortement les étudiants à y laisser des messages. 

 

Au final, les pours et les contres :

 

Les aspects négatifs :

 

- Si les étudiants n’ont pas les bases linguistiques suffisantes pour rédiger un texte, c’est soit les autres membres du groupe, soit l’enseignant qui fait le gros du travail à la place de l’étudiant. Parfois les textes sont à peine compréhensibles, cela demande beaucoup de temps et de patience avec les apprenants.

- Le blog a été créé par le prof avec pour objectif que les étudiants s’approprient cet outil, mais la plus parts des étudiants le considèrent comme le blog du prof.

- Pendant les vacances, alors que les étudiants pourraient continuer à répondre aux commentaires, ils ne le font que très rarement, preuve que le blog de classe reste un travail de type scolaire. 

 

Pour les aspects positifs :

 

- Globalement, les objectifs énoncés plus haut sont remplis.

- Le blog vit depuis 2006, avec plus de 300 articles, environ 200 personnes visites les pages du blog quotidiennement, et plus de 130 personnes y sont abonnés (anciens étudiants, enseignants, collègues, gens passionnés par la Corée),

- Les étudiants sont constamment encouragés, félicités par le monde francophone,

- Dans l’ensemble,  les étudiants s’approprient très facilement cet espace,  pour certains cela a vraiment dopé leur envie d’apprendre et d’aller plus loin, c'est-à-dire : ne plus se contenter de ce que l’enseignant demande mais d’être capable d’initiatives pour son propre apprentissage de la langue.

- Grâce aux fonctions statistiques de la gestion du blog, les étudiants visualisent l’impacte de leurs productions écrites.

- Le blog existe durablement dans le temps, les étudiants peuvent aisément faire réfence aux articles qu'ils ont écrit. Ainsi le blog s'inscript naturellement dans leur porfolio.

- Il y a une réelle fierté d’avoir participé au blog, d’anciens étudiants écrivent des commentaires.

 

Rodolphe et Marcela.

 

Partager cette page

Repost 0
Article publié par :
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -