Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 18:33

 

Il était une fois … Toutes les histoires ne commencent-elles pas comme ça ? En tout cas, en France presque tous les contes débutent par cette incantation. La magie des mots nous transpose alors dans le rêve, le féérique, l’extraordinaire…

CM4

Donc … Il était une fois, dans une salle de classe du département de français de l’Université Nationale de Chungbuk … D’accord ! Pour un début, ce n’est pas très fabuleux. Mais, l’aventure laborieuse de ces quelques étudiants inscrits à mes cours offre des perspectives peu commune. Tout d’abord à travers un atelier d’écriture dirigée, ils me dévoilèrent ces contes fantastiques aux tonalités macabres, empreintes de sorcellerie, peuplées de fantômes et de créatures chimériques. Ces histoires, ils les puisèrent dans le sombre répertoire d’auteurs anonymes, témoins de l’étrange et d’évènements obscurs qui se déroulèrent à Hanyang, l’ancienne Séoul, mais aussi dans des lieux les plus reculés de Corée.

CM5

Devant l’excellence de leurs travaux, je sentis, alors, que nous ne pouvions pas en rester là ! J’en parlais donc à un ami, professeur  de notre département, tout comme moi féru de contes qu’ils fussent merveilleux pour des enfants sages ou encore noirs ou sinistres, à raconter autour d’un feu de camps lors des nuits sans lune. Ko Bong Mann me prêta ainsi une oreille attentive, et plus encore, il eut l’audace de frotter la lampe magique, faisant ainsi naître l’idée de génie de rassembler dans un même creuset, tel un alchimiste, le travail d’écriture de nos étudiants de français avec la force créative d’étudiants en art. C’est lui qui organisa cette première réunion où je rencontrais le professeur Kim Jae-Hong qui dirigeait le département de design de notre université. Une fois encore, la magie s’opéra ! Nous étions mus par la même énergie, la même force : donner du sens ! Nos étudiants allaient non seulement s’échiner pour des notes au bout d’un diplôme, mais aussi contribuer à une œuvre qui s’exposerait aux yeux du monde. Un objet dont ils pourraient être fiers, qui valoriserait leurs études même lorsqu’ils en auraient fini. Que restera-t-il de leurs copies d’examens, une fois que le pompon aura glissé d’un bord à l’autre de leur bonnet carré ?

CM2

Messieurs Ko, Kim et moi, nous nous mîmes d’accord. Nous allions réaliser un grimoire illustré haut en couleurs de ces contes noirs dont le texte serait bilingue franco-coréen.

CM6

 Je repris les travaux d’écriture des étudiants de français pour leur donner une forme plus littéraire. Cette nouvelle mouture francophone fut, par la suite, traduite à nouveau en coréen, pour permettre aux étudiants de design d’illustrer la tournure nouvelle de ces récits fantastiques. Monsieur Kim Jae-Hong dirigea d’une main de maître la verve créatrice de ses étudiants. Monsieur Ko Bong Mann, en éminence grise, guida les étudiants de français dans leur version, mais surtout, il sut trouver les mots pour convaincre Monsieur Jung Tae Il, directeur des éditions universitaires de Chungbuk, sans qui ce projet n’aurait jamais eu l’aboutissement que vous tenez entre vos mains.

CM1

Au final, la qualité et la finesse du résultat, se passe de commentaire. Les véritables héros de cette aventure sont bel et bien nos étudiants. Puisse cette expérience leur ouvrir des portes nouvelles et leur insuffler l’élan de la création. Pour qu’à la fin, le conte se finisse merveilleusement …

CM3

Et ils vécurent heureux, de longues … longues … longues années …

 

Cet ouvrage a été édité en octobre 2012, à 300 exemplaires. En Corée, vous pouvez vous le procurer directement chez l'éditeur aux Presses Universitaires de Chungbuk, ou encore dans les bonnes librairies de Séoul comme celle de Kyobo, ou encore pour ceux qui n'habitent pas la Corée à  Seoul Selection , dont le site en anglais vend à l'international !

couverture contes noirs

Partager cet article

Repost 0
Article publié par : - dans Atelier de français Campus
commenter cet article

Commentaires

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -